Err

BEAUTANICAE, tradition herboriste

La camomille, douce et anti-inflammatoire

La camomille, douce et anti-inflammatoire

Beautanicae commence sa série sur les plantes médicinales avec la camomille. Cette plante vivace, de la famille des astéracées, figure parmi les plantes les plus connues et les plus usitées sous forme de tisane et de décoction. On dit qu’elle guérit presque tout, et c’est presque vrai !

Il existe deux types de camomille, la camomille allemande (ou matricaire) et la camomille romaine.  Intéressons-nous plus particulièrement à cette dernière qui entre dans la composition des soins de Beautanicae.

Son nom proviendrait du grec « melos » qui veut dire « pomme », pour le parfum de pomme qu’elle dégage. On la surnomme « romaine » du fait qu’elle était cultivée dans la région de Rome dans l’Antiquité. Sa culture s’étend partout en Europe vers le XVème siècle grâce à ses vertus médicinales, déjà bien documentées par le célèbre médecin Galien au IIème siècle, mais découvertes plus tard dans le reste de l’Europe. Chez les saxons, elle faisait partie des neuf plantes sacrées.

C’est le capitule séché de la plante que l’on utilise, capitule qui renferme de nombreux composés et notamment le célèbre azulène, un composant constitué de cristaux bleu-noirs (c’est ainsi que l’huile essentielle de camomille romaine a une légère couleur bleutée). L’azulène possède des propriétés hautement adoucissantes et apaisantes.

En usage interne

En tisane, la camomille est réputée apaiser les nausées de la grossesse et les vomissements, ainsi que toutes les douleurs abdominales en général. On l’utilise aussi pour ses propriétés sédatives avant l’heure du coucher.

En usage externe

Ses vertus anti-inflammatoires lui ont depuis longtemps donné la réputation de soigner les infections oculaires. En gargarisme, elle soulage aussi les inflammations de la sphère bucale.

En cosmétique, elle redonne douceur aux peaux agressées, desséchées, inconfortables. Elle apporte aussi de très jolis reflets aux cheveux blonds et chatain clair.

En cuisine

Sa jolie couleur blanche et jaune nous fait penser à l’été, au soleil, et ce n’est pas par hasard qu’une des jolies utilisations culinaires de la camomille est la limonade de camomille, certes pas très connue mais vraiment délicieuse.

Rédigé le  26 mars 2018 17:28 dans Herboristerie  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site