L'Abricot en cosmétique

Nom botanique

Prunus armeniaca

 

Origine et histoire

Sauvé du déluge biblique par Noé, l’abricot est découvert en Asie il y a plus de 4 000 ans. Il arrive en Europe sous les Grecs et les Romains où sa culture se répand sur le pourtour méditerranéen mais ce n’est qu’au XVIe siècle que la France découvre ce fruit grâce au jardinier du château de Versailles. Sa culture ne se développera véritablement qu’au XVIIIe siècle pour un faire l’un des fruits d’été les plus appréciés. Selon les pays, c’est un arbre forestier, ornemental ou fruitier.

Associé à Vénus, déesse de l’amour, sa forme particulière lui a conféré au cours des âges et des cultures des pouvoirs aphrodisiaques.

En cuisine, en confiture ou sous forme de liqueurs, les utilisations de l’abricot sont multiples, mais c’est nature qu’il est encore le meilleur.

 

Vertus

L’abricot est un fruit très digeste riche en vitamine C, provitamine A (dont le carotène), minéraux, oligo-éléments et potassium : on le conseille traditionnellement aux anémiques et aux personnes fatiguées. Source de fibres, il participe au bon fonctionnement du corps. Il fut autrefois utilisé en médecine arabe pour soigner les affections du nez et des oreilles. De nos jours, on lui reconnait des propriétés anti-oxydantes sur le vieillissement de la peau. L’huile de noyau d’abricot est la plus riche en acides gras poly-insaturés, ce qui lui confère des propriétés nourrissantes, fortifiantes et assouplissantes. Sa texture légère lui permet d’être facilement absorbée sans laisser de film gras sur la peau. Utilisée en cosmétique, elle assouplit et ravive l’éclat de la peau.

L'abricot en cosmétique

J'en parle à une amie

L'abricot en cosmétique

L'Abricot en cosmétique Nom botanique Prunus armeniaca   Origine et...

Destinataire :

* Champs requis

Annuler