Pensée sauvage

Nom botanique

Viola Tricolor

 

Origine & histoire

Pensée tricolore, herbe de la Trinité, violette des champs, fleur de Notre-Dame… les noms communs de la pensée sauvage sont multiples. Un pétale tourné vers le bas et quatre dressés vers le ciel la distinguent de sa cousine la violette.

Mentionnée dans la mythologie grecque, symbole du souvenir et philtre d’amour, cette plante vivace se trouve à l’état sauvage dans les herbages et les champs des régions tempérées d’Europe. C’est une plante à la fois médicinale et alimentaire : feuilles et jeunes pousses se dégustent en effet comme des légumes, et ses racines torréfiées en faisaient autrefois le café du pauvre.

 

Vertus

Les Anciens utilisaient déjà la pensée sauvage dans le traitement des affections respiratoires et rhumatismales.

Reconnue et cultivée pour ses vertus dépuratives depuis la Renaissance, la pensée est l’une des plantes les plus utilisées dans le traitement des dermatoses telles que l’acné, les dartres, ou encore l’eczéma. La cosmétique l’utilise aussi comme anti-âge grâce à ses vertus anti-oxydantes, adoucissantes et astringentes.

La pensée sauvage en cosmétique

J'en parle à une amie

La pensée sauvage en cosmétique

Pensée sauvage Nom botanique Viola Tricolor   Origine & histoire...

Destinataire :

* Champs requis

Annuler